The France goodbye!

That's it we have left the France! But before, we have many other things to tell you because we well rolled lately.

The beginning of the week showed us the Var. We were not very far from the Verdon Gorges we made walk the last few years. A Draguignan, our first home Warmshower allowed us to rest our bodies well began to suffer after 5 days of pedaling. Our hosts, retirees and great fighters, gave plenty of advice for Asia. And many other discussions ... From great time together!

Hint: look at the pictures on flickr, because the portraits formats appear cut!
https://www.flickr.com/photos/kakounet/sets/72157647581584788

Then towards the Riviera, we know little both!

Nous avons découvert de nos propres yeux la richesse du coin, en différents sens. Tout du long nous avons vu de belles et grandes maisons, avec des superbes jardins. La moyenne d’âge des gens que nous croisions était assez élevée, mais vu certaines propriétés, nous nous sommes dit que c’était peut être parfois des maisons de stars. 🙂

Richesse de la nature également : les fleurs sont présentes un peu partout, avec des couleurs bien pétantes ; peu à peu apparaissent des palmiers, mais aussi des grenadiers, des citronniers… Il a fait super beau ces derniers jours donc ça donnait des couleurs vives assez étonnantes pour un début d’automne.
cultural side, we met a lot of monuments in memory of the landing of 15 August 1944. Indeed we must not forget that 70 years ago, here too there was a landing!
What impressed us too? The coast of the Esterel mountains between Fréjus and Cannes red rocks flowing into a turquoise sea. A delight for the eyes ! In addition we still found a place to sleep great, sea view! You see it in the photos.

https://www.flickr.com/photos/kakounet/sets/72157647727479747

contest: What makes you think the photo No. 9?

A Cannes, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir les scènes de “la cité de la peur” en tête, les unes après les autres ! Passage devant les marches du palais des festivals, l’hôtel Martinez, la promenade des anglais, puis l’aéroport de Nice (ou devrais-je dire “l’aréoport de Nice” ?) 🙂

A Nice precisely, we could make our first obligation of the "to do list"! Let me explain: the (former) colleagues Thomas PSA have made a list of things to do during this year of travel. There are all sorts of things more or less easy, but funny and / or nice. For this time it was: eat an onion tart and Socca in the old Nice. Check! Photo support, colleagues. And thank you for this great idea was too good!

https://www.flickr.com/photos/kakounet/sets/72157648150886045

Puis samedi, nous avons passé notre première frontière : je ne parle pas de l’Italie, mais de Monaco ! Petit tour en vélo au milieu des Ferrari donc ! Nous avons été jusque devant le casino de Monte Carlo, pris pas mal de photos, avant de se rendre compte qu’on avait mis les vélos… sur une place de voiturier, et quelques secondes après se faire gentiment rappeler à l’ordre par deux policiers passant par là. Oups, c’est sûr qu’on doit faire un peu tache…

J’allais prendre une photo au moment où les policiers sont arrivés…

Nous avons ensuite pu tester une partie du circuit de F1 en vélo, trop bien !
A few hours later a border is still happening: Italy, here we come! That's it, it's gone for 11 months abroad. It felt weird to tell me that for so long we will be surrounded by people speaking a language other than us. It's great, I love being in other countries, but I think that sometimes it may weigh a little. Fortunately we live is two for this year and do not forget our mother tongue!

https://www.flickr.com/photos/kakounet/sets/72157647730490840

Side galleys

There is what we saw, but also what we experienced. Some inconvenience this week: a wasp sting for me (I got a little too approached our trash where 4 or 5 wasps trying to feast); you may remember that I respond quite to some bites ? Well, there it was much less worse, but a beautiful red cupboard for 3 days. I feel better now, do not worry!
Et puis petit temps d’apprivoisage de notre réchaud à essence : nous avons mangé 2 repas froids car monsieur s’éteignait au bout de quelques secondes… Thomas a failli y perdre son sang-froid. Finalement, il fallait tout démonter et le nettoyer à fond : le Sans Plomb, c’est salissant ! Leçon retenue, si on utilise cette essence là, séance beauté pour monsieur (le réchaud, pas Thomas ! ) une fois par semaine obligatoire !

À part cet épisode, on est super contents du réchaud. Il chauffe trop bien. Et côté cuisine, on inove par rapport à avant ! Fini l’alimentation uniquement à base de pâtes ou riz avec sauces du commerce (j’exagère à peine en disant “uniquement”).

Side kitchen

Grâce à Tara de Going Slowly and its “Bike Camp Cook”, on a réalisé qu’il est tout à fait possible de se mijoter des bons petits plats avec un seul réchaud. On prend l’habitude de faire un plat puis l’autre, c’est tout. Les repas deviennent variés et équilibrés, du petit déj au dîner ! Youpi !
Côté matériel, on est vraiment contents de tout ce qu’on a acheté pour le moment. Pas de mauvaise surprise au bout de quinze jours.

Aujourd’hui, dimanche, jour de repos. On est dans le camping de San Remo : camping trop beau au bord de mer, on se croirait à Center Park avec les bambous, bananiers, eucalyptus et autres plantes qui nous entourent. On n’a pas gagné au loto cette semaine : on est en basse saison donc c’est pas cher du tout !
Thomas est en train de faire du montage vidéo, il vous prépare encore de belles choses !!