Millau-> the sea, in 3 days

Le suspens est à son comble, vous devez vous demander où nous en sommes, si nous sommes encore entiers. Mais commençons par le début !

Dimanche matin, le grand départ ! Après une dernière bonne douche chaude, nous nous préparons, nous et nos fidèles destriers. Verdic : 40,7kg pour mon vélo et 45,0kg pour son vélo (on s’attendais à pire 🙂 ). Départ de la maison rue Montplaisir vers 9h45 comme prévu. L’équipe du départ est là : Christian et Nicole (les parents de Thomas), Émilie (la soeur), Pascal (le beau frère), Inès (la nièce de 7mois), Sylvain (le frère) ; du côté d’Estelle : Matthieu (le frère), Bénédicte (la belle-soeur), Éloïse et Adrien (nièce et neveu) ; les copains : Géraldine et Erwan. C’est vraiment top d’être tous ensemble, on apprécie vraiment le déplacement des uns et des autres pour notre départ ! Après quelques photos devant la maison, on roule vers la place du Mandarou, centre ville de Millau.

IMG_0390.jpg
Tout le monde pédale à la queuleueu, même Adrien, bientôt 4 ans, sur sa draisienne ! Sur la place du Mandarous, on retrouve Thierry, ami d’un ami et lui même cyclo-touriste, et… grande surprise, Régis, ami d’enfance de Thomas, qui a fait le déplacement depuis Grenoble pour nous ! C’est très émouvant de voir tout ce monde pour nous ! En plus, ils nous ont réservé quelques surprises ! Drapeau français personnalisé, conserves à traîner par le vélo de Thomas en mode “just married”, pétard de confettis et belle ligne de départ ! C’est vraiment parfait ! Nous sortons de la ville en klaxonnant tout ce qu’on peu.

IMG_0428.jpg

On va suivre la vallée de la Dourbie une bonne partie de la journée. On s’arrête le midi au bord de la rivière pour un joyeux pique-nique. On teste même notre réchaud et la nouvelle cafetière pour servir un café à tout le monde (ça marche trop bien, merci les collègues de l’hôpital!). C’est là aussi qu’on trouvera des écrevisses dans l’eau : retour en enfance pour en moi à les attraper dans l’eau.


On avance encore un peu l’après midi puis peu à peu, les effectifs diminuent pour ne se retrouver plus qu’à 5 : nous deux, Géraldine et Erwan, Christian. Nous attaquons alors une longue montée sur le plateau du Larzac. Notre première nuit sera là, au milieu de ce plateau chargé d’histoire…

IMG_0488.jpg

Lundi nous reprenons les vélos : même pas trop mal aux fesses ! Après encore un bon bout sur le Larzac, plus ou moins dans la brume, nous enchaînons sur une magnifique descente vers l’Hérault, où nous retrouvons le soleil ! Les paysages sont vraiment magnifiques dans le coin, c’est vraiment un bonheur de pédaler tous les cinq ici ! Beaucoup de descentes à travers les vignes pour cette journée. En plus, on est en pleine période de vendange : dans les villages, ça sent le vin à des kilomètres à la ronde, les routes sont collantes de raisin écrasé, et on croise des remorques tirées par de vieux petits tracteurs rempli de raisin fraîchement cueilli. Christian nous quitte dans l’après midi pour retrouver Nicole et leur camping-car ; nous sommes donc encore 4 à pédaler. Le soir, nous cherchons un endroit pour dormir. L’idée de se mettre à côté d’un ruisseau est vite écartée : ils sont tous à sec ! Dans un petit village, nous lançons la conversation avec une dame dans son jardin, et elle nous indique un coin pour dormir : un peu plus loin au bout du chemin en terre. Après quelques hésitations, nous arrivons à l’endroit indiqué : en haut d’une colline, une maison de chasseur (fermée) avec barbec et bois, auvent, table, chaises, vue magnifique sur toute la vallée, et le must pour Erwan, plein d’amandiers ! Nous avons juste le temps de monter la tente et s’installer sous le auvent avant la pluie ! Trooop bien ! Nous pouvons manger un bon repas, au sec ! Merci de nous avoir indiqué le lieu !

WP_20140916_004

On repart sur les petites routes de l’Hérault toute la journée. On traverse encore de superbes villages en pierre, la route monte et descend à travers les vignes et les oliviers. Ça a vraiment un air de vacances tout ça ! Dans l’après-midi, le vent iodé qui souffle nous confirme qu’on se rapproche de la mer : trop bien ! On arrive à Marseillan-plage ; on longe la mer par une petite piste cyclable super sympa jusqu’aux abords de Sète où on pose la tente sur la plage. Il y a même des douches de plage pour de laver ! C’est un bonheur de pouvoir se laver les cheveux ! (D’ailleurs je ne vous ai pas dit, mes cheveux ont connu une bonne coupe pendant la semaine de préparatifs : je ne regrette pas, c’est bien plus pratique quand on est en vadrouille! ) Sur la plage, on s’installe à l’abri du vent pour se cuisiner un bon repas : omelettes aux aubergines et mélange boulgour et petits légumes. Trop bien d’avoir 2 réchauds, c’est plus simple pour cuisiner ! Une nuit ventée et pluvieuse s’annonce…

Jour 1

Jour2