1,2,3,4,5… yes, it's been a good 5 months!

Already 5 months! Time flies faster and faster we would say!

Sur les routes

Ce mois ci nous avons roulé 1697 kms, nous en sommes à 6697 kms au total.
Nous avons roulé sur les routes du Cambodge, où le code de la route est quasi inexistant, et celles du Laos, bien plus calmes. Nous avons pris des pistes parfois mais plus souvent des routes asphaltées ; les “vraies” routes ont certes des nids-de-poules (vu le nombre de poules au bord des routes, cette expression prend tout son sens ici !), des zones caillouteuses, mais en général elles ne sont pas trop mauvaises.
Nous avons pris un bus pour passer quelques kilomètres peu intéressants et gagner du temps pour affronter les montagnes du nord du Laos.

Meetings

Nous avons croisé de nombreux cyclos ! Et parmi eux, beaucoup de français. Mais aussi des cyclos de Suisse, Autriche, États-unis, Belgique, Australie, Angleterre, Allemagne, Japon… C’est super de pouvoir partager à chaque fois nos petits trucs, nos bonnes (et mauvaises) expériences…
Nous avons rencontré aussi de nombreux “Backpackers” (voyageurs sacs à dos). Nous nous rendons compte peu à peu de notre chance de voyager à vélo : pas de galère de bus, quotidien moins cher, mais SURTOUT… avoir la chance de passer dans des endroits où peu de touristes passent, faire de vraies rencontres avec les locaux. Certes on fait moins de visites que les Backpackers, par manque de temps, des distances trop longues, ou parfois manque d’information (on n’a pas de guide, on se laisse surtout influencer par les conseils des gens croisés sur la route). Mais on est vraiment heureux de cette sensation de pouvoir toucher du doigt la vie du pays.
Pour nous cyclos, le voyage est aussi important – voire plus – que l’endroit où l’on veut arriver.

Rencontrer des occidentaux, ça nous fait toujours plaisir : pouvoir parler français et anglais, se comprendre facilement, partager une culture similaire. C’est reposant parfois ! Mais on adore aussi le challenge de trouver comment communiquer quand on ne parle pas la langue de l’autre.

La nourriture

Notre quotidien alimentaire est à base de riz essentiellement (kin kao : manger du riz en Lao). Riz frit, riz au porc, et surtout… le délicieux kao niao, le riz collant, qu’on mange à ne plus en pouvoir comme du pain sorti du four.
On mange aussi des soupes de nouilles, qu’on a appris à agrémenter au fil des semaines et des conseils des “restaurateurs” : un peu de sucre, un peu de sauce poisson ou soja, un peu de piment pour Thomas (qui est bien plus courageux que moi de ce côté là). Ah oui et puis ici au Laos, les soupes sont toujours accompagnées d’une assiette composée de citron vert, salade, menthe, et autres verdures très fraîches qu’on peut ajouter à la soupe.
Bref, même si on mange du riz ou des soupes du petit déjeuner au dîner, on se régale !
Et nos estomacs ont l’air de s’être renforcés pendant les premiers mois de voyage en Europe car on mange ce qu’on veut sans être malades : on totalise 48h nauséeuse pour moi, et 24h de tourista pour Thomas, en 2 mois en Asie !
Le seul truc sur lequel on reste vigilant c’est l’eau. Mais pour ça, notre filtre est magique !

20150124_114049

Soupe de nouilles au poulet – petit déj !

Les vélos

Ceux qui ont suivi de près notre aventure savent que ce 5ème mois a été un peu dur pour nos vélos. Il faut dire qu’ils bossent durs nos fidèles destriers, et sont parfois confrontés à toutes sortes de routes défoncées ou de pistes.
Bref, un peu de casse :
– un dérailleur pour Thomas, changé d’abord à … par un dérailleur à 2€ ; puis un vrai à Vientiane.
– des roulements de pédalier pour moi : après une réparation “à la cambodgienne”, on a pu mettre des pièces neuves à Vientiane aussi.
– 2 crevaisons pour Thomas : un clou et une pièce métallique pointue qui avaient réussi à vaincre nos supers pneus schwalbe marathon.
– les guidolines ont pu être changées. Un très bon conseil d’autres cyclos : la remplacer par des rubans de poignée de raquette de badminton. Ce jeu est très populaire en Asie, donc c’est très facile à trouver et très économique !

Bref, ce mois nous a paru passer très rapidement. Nous n’en revenons pas d’être déjà mi février.
Bientôt le Vietnam, puis la Chine. Ça nous paraissait tellement loin au début du voyage, et ça se rapproche à grand pas ! On n’arrive pas à décider vraiment où on veut aller dans ce si grand pays. Mais c’est aussi ça le plaisir du voyage : ne pas savoir où l’on va et se laisser porter au jour le jour.

Et la palme du meilleur souvenir du mois…

…est décernée par Thomas au… séjour à Luang Prabang.

Trois jours entourés de backpackers de tous continents et en particulier un bon groupe de français. Dans ce groupe de français, pas mal de cuistots passionnés, qui nous ont régalés 2 soirs sur 4 en cuisinant pour 25 personnes sur le feu de l’auberge de jeunesse.

C’est là qu’on a pu fêter ses 30 ans, avec quelques jours d’avance. Et on les a arrosés comme il se doit, la bouteille de Whisky local étant à 1€, le même prix que la bouteille de Pepsi… Et on n’a même pas eu trop mal à la tête le lendemain !

Thomas : C’était trop bien de passer ses 30 ans entourés de voyageurs qui nous ressemblent un peu, j’avais l’impression d’être avec des potes. Je me souviendrai de cette soirée !

Ce qu’on a perdu

Au tout début du mois 5ème mois, la malédiction d’Angkor Wat nous a fait perdre 2 choses : les clefs du cadenas de nos vélos, et un filtre neutre (pour prendre des photos en basse vitesse en plein jour) que Thomas avait acheté à Phnom Penh (pour 5$, heureusement).

Le reste du mois… Rien ? Non, ce n’est pas possible ! Ben si, je crois que pour la première fois en 5 mois, nous avons été sages !

Spots dodo

Et pour finir quelques photos de nos spots dodo. Plusieurs guesthouses pendant ce mois (4 ou 5€ la nuit, c’est un confort auquel on cède souvent) ! Mais aussi des lieux divers et variés !

Pour nous voir ou nous revoir sur la route :

Les 10 secondes par jour : Saison 2, épisode 6 ; épisode 7 ; épisode 8 ; épisode 9

Trop de rencontres, d’aventures, on n’a pas eu beaucoup de temps pour avancer sur la vidéo du Cambodge. Mais promis, on y travaille, et ça ne devrait pas tarder à arriver !