4 days in Lithuania

Je me souviens d’un article écrit au début du voyage qui s’appelait “3 jours au Monténégro“… Ça nous paraît être si récent et en même temps une éternité… Nous avons vécu tant de choses depuis… A l’époque nous n’osions même pas s’imaginer ces derniers mois du périple !

Bref, où en étions nous ?
Oui, nous venions de passer la frontière Lettonie/Lituanie le 31 juillet 2015.

Après une première nuit en free camping site à quelques kilomètres de la frontière, on roule le matin jusqu’à Palanga.
C’est là qu’on reçoit un appel des parents de Thomas que nous savions à Riga quelques jours plus tôt avec leur camping-car : ils sont sur la route et foncent vers nous. On serait tenté de dire qu’ils mettent le turbo, mais justement… celui du camping-car est défectueux, et il leur fera bien du souci les jours à venir… Bref, on se retrouve après 8 mois, ils oublient un instant leurs problèmes techniques.
Nous dormons près de Kleipeda, sur un parking où une séance de cinéma nocturne et en plein air aura lieu en début de nuit. Fun !

Puis le dimanche 2 août, chacun enfourche sa selle de vélo, et nous partons à la découverte de la magnifique Isthme de Courlande. Des pistes cyclables nous promènent entre les pins, ou longent les dunes de sable. Un pique-nique au bord de l’eau, une sieste sur la plage… il fait chaud, il fait beau ! Nous avions annoncé 50 kms de plat… en fin de journée, c’est 60 kms qu’il est inscrit au compteur et l’isthme de Courlande est plus vallonnée que ce qu’on pensait ! Bref, félicitations aux courageux !

On rentre en bus vers Kleipeda où le camping-car nous attend. Après quelques kilomètres – en camping-car cette fois ci – on trouve à la tombée de la nuit un petit coin pour une tente et un camping-car sur le parking d’un cimetière. Ok, ça fera l’affaire, on ne peut pas toujours avoir des spots de rêve !
Le lendemain, les paysages défilent derrière les vitres. On longe le Niemen, fleuve rendu célèbre pendant la seconde guerre mondiale, où Thomas fait un rapide plongeon pour se rafraîchir du soleil qui tape.
On arrive en fin de journée à Kaunas (je vous laisse le prononcer comme vous voulez !). Nous visitons la vieille ville en vélo le jour suivant, sous un soleil de plomb. Une vieille ville très jolie, sans trop de touristes.

Après un échec de réparation du Turbo du camping-car, on reprend la route tous ensemble. La campagne de Lituanie nous paraît ressembler à celle de Lettonie. Les routes principales ne sont vraiment pas adaptées aux cyclos : nous en croisons quelques uns roulant là malgré les nombreux camions et l’absence de bande d’arrêt d’urgence… on se dit qu’on est contents de ne pas être là en vélo !
La vitesse étant plus rapide qu’en vélo… nous voilà déjà en Pologne !